mercredi 17 février 2016

Pour des programmes réellement positifs de développement du leadership


Nombreux sont les programmes de développement du leadership basés sur un biais négatif : vous ne faites pas parfaitement, nous allons mobilier des experts pour vous "redresser" et vous permettre d'identifier vos "manques". Résultats ? beaucoup de résistance et de déstabilisation négative de l'estime de soi ou de cynisme. 


Implicitement ce type de programme ne produit qu'une culture du négatif où les leaders vont reproduire cette pédagogie implicite: "je suis l'expert je vais t'expliquer ce que tu fais de mal". 

La recherche sur l'entreprise positive pointe que le leadership est bien plus effectif pour atteindre des résultats extraordinaires lorsqu'il permet d'accentuer ce qui marche bien, les forces des personnes, de favoriser l'inspiration et l'innovation par déviances positives.  En suivant cette orientation, il parait intéressant de se demander ce qui favorise l'émergence réelle de ce type de leadership. 

Comment une entreprise peut-elle développer des capacités de leadership permettant d'accentuer le potentiel humain tout en équilibrant bien-être et performance extraordinaire ?

Le leadership positif est basé sur le biais de se focaliser sur ce qui va bien pour l'amplifier et le protéger.  En développement, ce biais implique les stratégies suivantes : 

  • il est plus important d'aider le leader à identifier ses forces et succès pour en faire des opportunités de construction que de le focaliser sur ce qui manque ou ne va pas. 
  • les programmes d'accompagnement doivent permettre de favoriser l'utilisation amplifiée de ce qu'ils font déjà de bien. 
  • le temps de programme doit favoriser les émotions positives, le renforcement de l'estime de soi, l'empathie et l'intégrité. 

Un programme positif de leadership peut permettre: 

  • d'augmenter son répertoire comportemental en observant les bonnes pratiques d'autrui.
  • d'augmenter sa créativité et son développement personnel par un climat psychologique sécurisant, permettant la prise de risque.

Quelques points de repères :

  1. identifier les forces, motivations intrinsèques, succès et potentiels.
  2. faire des expériences négatives, des sources de développement positif.
  3. favoriser la reconnaissance, la bienveillance et le feedback positif entre les membres du programme.
  4. associer le développement à une stratégie à objectif inspirant (notre action s'inscrit dans un objectif plus grand que nous ) basé sur la motivation par le sens.
Matthieu Poirot

Expert en qualité de vie au travail, leadership et développement organisationnel 

Expert in Quality of Life at Work, Leadership and Organizational Development 



pour me suivre sur Youtube,  Facebook et sur Twitter 


©Matthieu Poirot 2016

Enregistrer un commentaire