vendredi 5 février 2016

La rémunération et son véritable impact sur la motivation


L'un des constats les plus partagé en psychologie du travail est que la rémunération est un facteur de démotivation mais pas réellement de motivation.

Si le travail n'est pas plaisant, s'il n'a pas de sens pour nous, la démotivation va vite s'installer. Pourtant nombreux sont les DRH qui cherchent encore à retenir les talents uniquement par l'argent.  Si les conditions de travail, le style de management et les objectifs de l'entreprise défavorisent la qualité de vie au travail, il y a peu de chance que les collaborateurs soient réellement sensibles dans la durée à leur salaire, sauf à demander toujours plus. 

Les économistes ont démontré que l'augmentation de rémunération dans un environnement de travail toxique est perçue comme une compensation et non comme un facteur de motivation.  La rémunération doit être dans les standards du poste pour ne pas démotiver ou légèrement supérieure mais c'est le non monétaire qui fera la différence.

Les véritables leviers pour motiver durablement  :

  • le télétravail
  • la flexibilité des horaires
  • un style de management basé sur le coaching
  • des possibilités d'évolution, y compris comme expert
  • un environnement de travail de qualité
  • la possibilité de travailler sereinement avec ses collègues
  • des challenges qui ont du sens
  • les crèches d'entreprise 
  • le soutien psychologique au travail
  • la possibilité de prendre des vacances en dehors des vacances scolaires
  • le sentiment de pouvoir faire un travail de qualité
  • la possibilité de mettre en place des projets d'innovation
  • etc...

Ce sont ces stratégies RH,  basées sur la qualité de vie au travail qui font et feront de plus en plus la différence dans la guerre des talents !


Prochaine formation : Gérer les Personnalités Toxiques



Matthieu Poirot

Expert en qualité de vie au travail, leadership et développement organisationnel 

Expert in Quality of Life at Work, Leadership and Organizational Development 



pour me suivre sur Youtube,  Facebook et sur Twitter 


©Matthieu Poirot 2016

Enregistrer un commentaire