mardi 9 février 2016

Que faire pour lutter contre le désinvestissement des jeunes talents pour les banques ?


Comme l’indique l’article des Echos, daté du 8 février 2016 , les banques ont de plus en plus de mal à attirer et retenir les talents. Le point central est le côté conservateur de la culture d’entreprise. Faisons un choc positif pour les attirer.

Mes suggestions pour les DRH/ Dirigeants du secteur:
  • Mettre rapidement des jeunes en responsabilité avec une place beaucoup plus importante pour les femmes. 
  • Former massivement les managers au leadership positif. En faire un modèle managérial pour l’entreprise.
  • Faire participer systématiquement les jeunes aux programmes d’innovation.  Mettre certains en pilote.
  • Communiquer en mode youtubeur par le biais d’un digital champion, sur les innovations mises en place par l’entreprise.
  • Augmenter le soutien à la parentalité (crèches d’entreprise, tickets emploi-service, possibilité de télétravail, finir avec la pratique des réunions après 19h,…), à l’accès au logement et à la mobilité verte (vélo, voiture électrique,…).
  • Proposer un compte temps projets sociaux, permettant de garder du temps pour un projet humanitaire associé prioritairement à la fondation d’entreprise.
  • Augmenter la formation à la demande (on going) par des capsules vidéos de très haute qualité, associées à des ateliers en présentiel.
  • Arrêter de surcharger de travail les responsables d’agence et les chefs de services fonction support. Ce sont les premiers postes de responsabilité qui doivent donner envie. Finir le vendredi soir à 20h, seul dans son bureau, ne donne plus envie. Lancer un programme pour décharger ces premiers postes de management.
  • Faire une enquête positive sur les exemples d’intégration exceptionnelle. Quels ingrédients étaient présents ?  En créer un dictionnaire des bonnes pratiques, partagé au plus haut niveau.
  • Accentuer la mobilité internationale par un programme proactif de gestion des talents.
  • Mettre en place du tutorat croisé (un ancien et un plus jeune qui se rencontrent pour échanger leurs ressources et expériences). 

Je suppose que plusieurs de ces bonnes pratiques existent, peuvent être amplifiées ou peuvent être mises en place. Super challenge !


Matthieu Poirot

Expert en qualité de vie au travail, leadership et développement organisationnel 

Expert in Quality of Life at Work, Leadership and Organizational Development 



pour me suivre sur Youtube,  Facebook et sur Twitter 


©Matthieu Poirot 2016
Enregistrer un commentaire