mercredi 26 février 2014

La demande faite à un consultant reflète souvent les points aveugles du client

Le rôle du consultant, c'est aussi de faire sortir le client de son mode habituel de fonctionnement. 

Une petite histoire vraie :

Le client : Bonjour Monsieur Poirot, nous avons une urgence dans un service de l'organisation où les tensions sont fortes. Nous ne comprenons pas ce qui fait que les personnes trouvent que c'est lourd dans leur travail. Elles sont 14.

Moi : Ok, c'est une intervention courte de diagnostic qui pourrait permettre de comprendre la situation et surtout de faire en sorte que chacun s'exprime. Nous faisons des entretiens individuels puis une restitution en collectif pour co-construire des solutions. 

Le client : Parfait, c'est exactement ce qu'il nous faut.  On va constituer un comité en charge de rédiger le cahier des charges pour lancer par la suite un appel d'offre. On va essayer de rencontrer 5 consultants différents. On vous recontacte dans 1 mois. 

Moi :… heu…vous venez de m'indiquer que la situation est urgente.  Puis-je vous poser une petite question ? Est-ce que c'est une manière de faire systématique dans votre organisation d'avoir des procès aussi pointilleux; même en situation d'urgence ? 

Le client : bien sur, c'est très important que l'on soit parfait dans ce que l'on fait

Moi : Ok, je crois que je commence à comprendre…






©Matthieu Poirot, 2014


Enregistrer un commentaire