vendredi 18 mai 2007

le stress au travail

Le stress, ha le stress...

Voici l'un des phénomènes dont l'on parle tout autant que le prix de l'immobilier. Mais qu'en est-il exactement de ce phénomène. Est-ce dangereux ? Et si oui, pour qui ? D'ailleurs comment le réguler ? Voici quelques réponses.


Le stress est un phénomène complexe qui met en jeu des causes biologiques, psychologiques et environnementales. Suivant votre point de vue idéologique sur cette question, vous pourrez le percevoir comme un phénomène individuel ("il y a ceux qui stressent et ceux qui ne stressent pas") ou un phénomène de société ("c'est les conditions de travail qui stressent").

La réalité est que le stress est un résultat issu de l'adaptation d'un individu face à son environnement. Ce résultat peut provenir d'une exagération de l'individu sur le caractère contraignant de l'environnement (je n'arriverai jamais à finir cette tache et je vais me faire virer) ou d'une sursollicitation de l'environnement (travailler 12h d'affilé dans un service d'urgence).


Le stress devient dangereux à partir du moment où il devient fréquent et intense. L'individu

rentre alors en sursollicitation émotionnelle pouvant le conduire à un trouble anxieux et/ou dépressif. Un stress d'intensité moyenne est normal et même souhaitable pour préserver ses capacités d'adaptation.

Les études montrent un lien fort entre des problématiques de stress et un niveau socioculturel défavorisé. Pourquoi ? Parce que ces populations ont un déficit de ressources pour faire face au stress.


En effet, plus l'individu possède de ressources psychologiques, physiques, sociales et matérielles et plus il sera à même de pouvoir s'adapter à son environnement. Là se trouve le crédo de la psychologie positive qui insiste sur le fait d'augmenter les ressources psychologiques de l'individu pour augmenter ses marges de manoeuvres face à l'environnement.


Comment augmenter ses ressources psychologiques pour faire face aux situations de stress ? Voici un petit programme sur 2 semaines qui devrait vous y aider:


Première semaine: repérer les situations de stress récurrentes et votre réaction


notez sur un carnet
  • les situation qui vous sont pénibles
  • ce que vous ressentez dans ces situations (émotion)
  • ce que vous vous dites (pensée)
  • ce que vous faites (comportement)

Deuxième semaine: repérer vos marges de manoeuvre
notez sur un carnet
  • ce que je controle dans les situations récurentes de stress ?
  • ce que je peux faire avec ce que je controle ?
  • ce que je pourrai faire différement dans les situations récurentes de stress ?
  • qui peut m'aider à prendre du recul et faire différement ?
  • jusqu'a quel point et sur quoi la situation est-elle grave ?
Normalement si vous faites correctement ce travail, vous aurez appris à
  1. repérer votre réaction face au stress
  2. nuancer votre appréhension des situations de stress

    Matthieu Poirot

    Expert en qualité de vie au travail, leadership et développement organisationnel 

    Expert in Quality of Life at Work, Leadership and Organizational Development 


    pour me suivre sur Youtube,  Facebook et sur Twitter 



    ©Matthieu Poirot,2007-2016.
Enregistrer un commentaire